Médiation droits du patient

Les médiatrices

Nos médiatrices peuvent rencontrer les patients sur les différents sites des Hôpitaux Iris Sud. Que ce soit pour poser une question sur les droits du patient ou pour renouer le dialogue suite au dépôt d’une plainte, nos médiatrices exercent leurs fonctions en toute indépendance. Elles sont impartiales tout au long de la procédure et sont tenues au secret professionnel. Il s’agit avant tout d’une relation de confiance et de respect.

Une question ? Vous pouvez les contacter par mail ou par téléphone.

mediation@his-izz.be OU ombudsdienst@his-izz.be

 

Céline Cobut

Tél : 02/739.85.83
GSM : 0490/66.63.98

 

Magali Wyngaerden

Tél : 02/739.84.06
GSM : 0490/52.44.70

 

Qu’est-ce que le service médiation droits du patient ?

Le service médiation droits du patient a été créé dans le cadre d’une obligation légale au sein de chaque hôpital. En cas de conflit entre deux parties lié à un droit du patient, l’intervention d’un médiateur a pour but de le résoudre en assurant une écoute et une réflexion impartiale.

Le service médiation des Hôpitaux Iris Sud a pour mission :

  • de prévenir et de gérer les plaintes relatives aux droits du patient en favorisant la communication entre le patient et le praticien professionnel ;
  • d’informer le patient sur l’organisation, le fonctionnement et les règles de procédure du service médiation ;
  • de formuler des recommandations (à l’hôpital et à la Commission fédérale Droits du Patient) et d’organiser des campagnes de prévention auprès des patients et du personnel hospitalier pour un meilleur respect des droits du patient au sein de l’hôpital. Cela dans le but d'éviter que ces insatisfactions liées au droits du patient ne se reproduisent plus.

 

Quels sont les droits du patient ?

Selon la loi du 22 août 2002 sur les droits du patient et ses arrêtés royaux, le patient a le droit :

  • de bénéficier de soins appropriés et de qualité ;
  • de recevoir les soins les plus appropriés pour soulager la douleur ;
  • de choisir librement son médecin et de modifier son choix (sauf urgence) ;
  • d’être informé, dans un langage clair et adapté, sur son état de santé ;
  • de donner son accord librement sur toute intervention et traitement après avoir reçu une information préalable complète ;
  • de pouvoir consulter son dossier médical tenu à jour et en obtenir une copie (selon les modalités prévues par l’hôpital);
  • d’être assuré de la protection de sa vie privée ;
  • d’introduire une plainte auprès du service de médiation de l’hôpital.

Cette loi a pour objectif de préciser les droits du patient, les caractéristiques de la relation entre le patient et le personnel hospitalier, et vise à améliorer la qualité des prestations de soins de santé.
 

Vous désirez de plus amples informations sur les droits des patients ?

Téléchargez la brochure du SPF Santé ici.
 

Quel est le rôle du médiateur ?

Le médiateur exerce ses fonctions en toute indépendance par rapport à l’hôpital. Il est tenu au secret professionnel, il est impartial et neutre tout au long de la procédure.

Si un patient estime qu’un de ses droits n’a pas été respecté, il peut introduire une plainte auprès du service des plaintes.

Lorsqu’une plainte est déposée, nos médiatrices entrent en contact avec les différentes parties afin d’avoir une vision d’ensemble de la situation. Elles essaient ensuite de renouer le dialogue, sans prendre parti, en vue d’aboutir à une solution à l’amiable et satisfaisante pour tous.

Leur objectif est d’apaiser le conflit et de résoudre le différend, par la négociation, l’échange et la communication.

En cas de désaccord persistant, nos médiatrices informent le patient des autres possibilités existantes pour traiter sa plainte.

À titre préventif, le soignant confronté à un différend potentiel avec un patient peut également faire appel au service de médiation afin d'anticiper une plainte ou un litige.
 

L’importance du respect mutuel

Le service de médiation soutient les droits du patient mais insiste également sur l’existence des devoirs du patient : le respect mutuel est essentiel.