Médecine interne


Philosophie de la discipline et pathologies traitées

La médecine interne est une discipline médicale souvent mal connue. Elle fait partie des spécialités à vocation globaliste, à vocation hospitalière.

A l’hôpital, les enfants sont pris en charge par les pédiatres, et les personnes très âgées rencontrent les gériatres ; les adultes à partir de 16 ans sont traités par les internistes (ou hospitalists dans le monde anglo-saxon).

Le médecin Interniste prend en charge le malade vu comme un tout. Le fractionnement de certaines spécialités en « sur-spécialités » de plus en plus étroites, fruit du progrès médical et technique et indispensable au soin de certaines pathologies, nécessite un recours de plus en plus important à des médecins formés à la synthèse comme le sont les internistes. Les services de médecine interne tiennent un rôle central à l’hôpital, où notre mission première est de prendre en charge de manière globale des patients souffrant de pathologies multiples (co-morbidités), dont le diagnostic et la stratégie thérapeutique sont souvent complexes.

Ce sont des personnes âgées ou plus jeunes dont l'un des organes internes dysfonctionne, le plus souvent plusieurs. L'hospitalisation peut aussi être liée à une infection, un cancer, à une décompensation respiratoire ou cardiaque, à des troubles métaboliques (hypertension, diabète), neurologiques (équilibre, chutes, mémoire, paralysie, etc), ou encore à des problèmes de dénutrition ou de sevrage alcoolique. L'hospitalisation permet aussi de mener des investigations sur des affections inflammatoires ou complexes, non élucidées.

Le fréquent contexte d’urgence et de complexité médicale nécessite la mobilisation et la coordination de moyens humains importants et la mise en œuvre de procédures diagnostiques et thérapeutiques sophistiquées. Cela implique un travail d'équipe multidisciplinaire et multiprofessionnel : médecins internistes et de toutes les spécialités de l’hôpital. Au premier chef, nous collaborons étroitement avec nos confrères cardiologues, gastro-entérologues, pneumologues ou encore psychiatres afin d’apporter une prise en charge à la fois globale, mais aussi pointue à nos patients, dans un dialogue permanent et constructif, dont le malade est le premier bénéficiaire.

Pour ce faire, infirmières et infirmiers, kinésithérapeutes, logopèdes, nutritionnistes, etc., sont réunis autour du ou de la patient-e.

Les membres du service ont développé plusieurs pôles d’expertise : Maladies Infectieuses (médecine du voyage, infection par le VIH, infections chroniques), Endocrinologie (diabétologie, maladies de la thyroïde ou de l'hypophyse ou des surrénales) et enfin, Médecine Interne Générale (bilans d’hypertension et de troubles métaboliques, hyponatrémie, et maladies auto-immunitaires complexes).

Enfin, une prise en charge de qualité, prenant le patient dans sa globalité et tirant profit de toute la technicité moderne ne saurait avoir de sens sans un dialogue permanent avec les médecins généralistes référents, piliers essentiels de la santé.

Sur le plan pratique, le service est responsable des patients hospitalisés en médecine sur les trois sites aigus de notre hôpital : Joseph Bracops, Etterbeek-Ixelles et Molière Longchamp ; le service regroupe également la prise en charge des pathologies endocriniennes et infectieuses.

Le service est l’un des plus importants de la Région bruxelloise avec un total de 111 lits physiques, 18 médecins, 63 équivalents temps pleins d’infirmières, une douzaine d’intervenants kinés, trois psychologues, et logopèdes, nutritionnistes. Nous pratiquons plus de 20.000 hospitalisations classiques par an sur les trois sites cumulés.

En consultation, nous totalisons pratiquement 25.000 consultations par an sur les trois sites, offrant une vaste gamme de soins à nos patients.