Actualités: L’alimentation après un cancer : un atelier diététique et culinaire pour les anciens patients

Huit anciennes patientes ont participé à l’atelier culinaire et diététique « l’alimentation après un cancer », organisé par les diététiciens spécialisés en oncologie des Hôpitaux Iris Sud. Au programme de cet atelier : conseils diététiques, application de recettes et découvertes de nouvelles saveurs…  Avec l’aide d’un chef cuisinier, les participantes ont partagé un moment convivial d’apprentissage.

40% des cancers peuvent être évités grâce à des changements de comportements et de modes de vie. (Source : CIRC et INCa 2018) Une alimentation déséquilibrée constitue un des points de changements possibles, avec, entre autres, le tabac et la consommation d’alcool. La Fondation contre le Cancer rappelle que  le respect des conseils alimentaires préventifs peut contribuer à prévenir un nouveau cancer ou à diminuer le risque de rechute.

Quels nutriments favoriser ? Quel type de cuisson permet de conserver tous leurs bienfaits ?  C’est le type de questions auxquelles les diététiciens des Hôpitaux Iris Sud ont souhaité répondre grâce à cet atelier, avec l’aide d’un chef cuisinier.

Des plats basés sur les recommandations nutritionnelles internationales

Une assiette végétale autour des choux suivi d’un coq rôti au foin, risotto d’épeautre, mousseline de potimarron à l’huile de cameline et jus corsé au café et sirop d’agave. Et comme dessert, une rosace de pommes au praliné de fruits secs/céréales, mousse légère aux épices et crumble romarin/huile d’olive. Ce sont les plats sains et savoureux imaginés par Grégoire Gillard, chef cuisinier au restaurant gastronomique bruxellois  « Barge ». Pour les réaliser, il s’est basé sur les recommandations nutritionnelles envoyées, au préalable, par l’équipe de diététiciens.

Les participantes se sont réparties par groupes de 2 ou 3 pour la préparation de l’entrée, du plat principal et du dessert. Sous la supervision du chef, elles se sont méticuleusement appliquées tout en posant des questions aux diététiciennes accompagnantes sur les aliments sélectionnés. Les moments-clés des recettes sont l’occasion de rassembler toute l’équipe afin de donner des conseils ou informations complémentaires.

« Je suis très heureux que l’on fasse confiance à un chef dans ce projet. J’ai également beaucoup appris des patientes, de leur expérience et de leurs appréhensions face à certains aliments », raconte Grégoire Gillard.

« J’ai découvert de nouvelles saveurs »

Après avoir vaincu le cancer, les anciennes patientes expliquent avoir reçu beaucoup d’informations au sujet de l’alimentation sans pour autant être capable de distinguer le vrai du faux. Par exemple, « certaines se sont privés de sucre alors qu’il est possible de simplement en limiter la consommation ou de mieux choisir les aliments qui en contiennent. Selon elles, cet atelier a permis de faire le tri parmi tous ces renseignements », raconte Virginie Hainaut, chef du service diététique aux Hôpitaux Iris Sud.

Après le travail et la concentration, place à la dégustation ! Un moment convivial partagé avec les diététiciennes et le chef. Plus qu’un atelier, c’est un instant de partage entre personnes ayant vécu l’épreuve de la maladie mais aussi un échange entre patients et soignants dans un autre contexte que l’hôpital.

« C’est un moment positif dans notre parcours parce qu’on prend soin de nous », confie l’une des participantes. « J’ai appris des choses au niveau culinaire et diététique sur des aliments que je n’avais pas l’habitude de préparer. J’ai découvert de nouvelles saveurs, cela m’a donné des idées pour la maison », confie une autre.

Subventionné par la Fondation contre le Cancer

Cet atelier est organisé dans le cadre du projet Respire développé aux Hôpitaux Iris Sud et subventionné par la Fondation contre le Cancer. Pour les diététiciennes  accompagnantes ce jour-là,  « c’était humainement enrichissant ! Merci aux participantes pour leur énergie qui nous rebooste également », raconte Virginie Hainaut.

À l’avenir, le service diététique espère pouvoir organiser de nouveaux ateliers culinaires et diététiques.