Actualités: Journée mondiale de l’ergothérapie

Ce dimanche 27 octobre, c’est la journée mondiale de l’ergothérapie. À cette occasion, (re)découvrez le travail des ergothérapeutes qui jouent un rôle primordial auprès des patients en perte d’autonomie et d’indépendance.

L'ergothérapeute accompagne les patients qui présentent un dysfonctionnement, qu’il soit physique, psychique ou social, temporaire ou permanent. Son objectif est de permettre à la personne de maintenir, de restaurer ou d’acquérir un fonctionnement optimal et autonome que ce soit dans sa vie personnelle, professionnelle ou ses loisirs.

Pour atteindre ce but, l’ergothérapeute intervient au niveau des habitudes de vie ou de l’environnement de la personne. Il utilise des activités concrètes s’y rapportant et tenant compte de leurs capacités et des contraintes dues à leur environnement.

Son domaine d’action est donc étendu et recouvre :

  • les actes de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, se positionner correctement, s’alimenter, se déplacer, communiquer, écrire, etc.) ;
  • l’accompagnement dans la scolarité ;
  • l’aménagement du poste de travail ou du domicile (prévention des chutes, préparation du retour ou maintien de l’autonomie au domicile) ;
  • l’aménagement de l’espace public ou des lieux de vie sociale.

Les prestations techniques de l’ergothérapeute s’inscrivent toujours dans un plan global de réadaptation du patient, élaboré par une équipe pluridisciplinaire sous la direction d’un médecin et avec la participation active du patient.

Les étapes de la prise en charge

Lors d’une prise en charge, l’ergothérapeute adopte un processus structuré qui commence par une phase d'observation et d’évaluation. Cette première étape consiste en l’examen des aptitudes physiques, mentales et sociales de la personne.

Sur base de ce recueil d’informations, il élabore et réalise un programme d'intervention individuel ou collectif, axé sur la prévention, la rééducation ou la réadaptation. Selon la situation du patient, l’ergothérapeute utilisera des appareillages spécifiques (orthèses, nouvelles technologies, domotique, etc.) mais aussi des aides techniques pour compenser le handicap (pince longue manche, cadre de marche, fauteuil roulant, etc.).

Enfin, il propose des activités concrètes de la vie quotidienne, professionnelle ou sociale, ludiques ou d’expression selon un programme qui permettra au patient d’améliorer ou de conserver son autonomie et son indépendance.

L’importance de l’environnement du patient

L’ergothérapeute étudie et adapte aussi l’environnement de la personne en situation de handicap. Il évalue les difficultés rencontrées au quotidien (se déplacer, sortir de la baignoire, etc.) et suggère des aménagements du domicile ou des habitudes de vie.

Il tient aussi un rôle de conseil et d’éducation auprès de l’entourage du patient de façon à favoriser sa réinsertion sociale.